Giraz-Zygaena
Bandeau représentant Zygaena carniolica
groupe d'information, de recherche et d'anmation sur les Zygaenidae
Revue de presse Documents à téécharger

Retour à l'accueil

Activités du Giraz

Atlas des zygènes

Recueil de données

Systématique

Biblio & webographie

Vous êtes sur la page Revue de presse

Filigrane Jordanita budensis
 

KEIL T. 2015.
Die Widderchen Mittelasiens. Hors-série 19ième supplément à Entomologischen Nachrichten und Berichte. 84 p. Multiples illustrations couleur.
Un an après son splendide ouvrage Die Widderchen des Iran dédié à la faune des zygènes et Procridinae d’Iran, Thomas KEIL nous gratifie d’un nouveau livre traitant ici des zygènes de trois pays d’Asie Centrale : Ouzbékistan, Kirghizistan et Tadjikistan. Le nombre d’espèces traitées est beaucoup plus modeste d’autant qu’ont été exclues les Procridinae d’une part et les Zygaeninae de répartition sibérienne (Z. purpuralis, Z. carniolica et Z. viciae) qui atteignent leur limite de répartition dans la partie septentrionale de l’aire d’étude. Ajoutant encore que l’ouvrage est rédigé en allemand (le précédent étant bilingue allemand-farsi) et d’un format plus petit, ce livre est d’abord bien moins impressionnant (84 pages à comparer à 462) que celui consacré à l’Iran dont la faune compte à ce jour 22 espèces de Procridinae et 41 espèces de Zygaeninae. Ce sont donc seulement 9 espèces appartenant aux sous-genres Mesembrynus (1 espèce) et Agrumenia (8 espèces) qui sont étudiées ici, l’une d’entre elles Z. ferganae étant d’ailleurs considérée comme disparue.
Ceci dit, ces 9 espèces à fort endémisme font l’objet de la même qualité de traitement que celles de la faune iranienne avec en point fort la superbe qualité iconographique qui est la marque de l’auteur. A l’exception de Z. ferganae, les espèces bénéficient de photographies d’imagos in natura et d’une bonne partie de leurs premiers états. L’illustration reprend également en tailles réelle et agrandie les diverses espèces à partir de superbes peintures d’exemplaires étalés ainsi que les cartes de répartition et des photos des plantes-hôtes et d’habitats typiques hautement évocateurs de ces contrées montagneuses.
Ce nouveau livre ne pourra donc que ravir les amateurs de Zygaenidae pour peu qu’ils soient quelque peu familiarisés avec l’allemand d’autant que la majorité des espèces traitées sont parmi les plus esthétiques du genre Zygaena.
(Il est possible de se le procurer 69 € + port auprès de l’auteur à l’adresse : Thomas-Keil@web.de).

TARMANN G. M. & DROUET E. 2015.
Zygaenidae from french Guiana, with a key to the narrow-winged Zygaenidae genera of the New World. Journal of the Lepidopterists’s Society, 69 (3), 2015 : 209-235. Illustr. coul. et noir et blanc.
La Guyane française est un département français et un département qui héberge des zygènes ; non pas du modèle des Zygaeninae qui nous sont familières, mais des insectes d’aspect plus terne appartenant à la sous-famille des Procridinae. Dans cet article, sept espèces sont décrites comme nouvelles pour la science et trois autres recensées pour la première fois du département de sorte que le nombre de Zygaenidae connus de Guyane française passe de 0 à 10, sachant que des études complémentaires sont nécessaires pour identifier d’autres exemplaires, potentielles nouvelles espèces ou sous-espèces. C’est dire l’extrême méconnaissance de la faune zygènologique de ce département et le potentiel de découvertes restant à y faire. Pour y faciliter son accès, une clé de détermination des genres de "zygènes à ailes étroites" existant en Guyane française et la zone géographique des Caraïbes et de l’Amérique du sud est proposée. Photos d’insectes préparés et de genitalia viennent illustrer cette faune peu connue.

EFETOV K. A., TARMANN G. M., TOSHOVA T. B., & SUBCHEV M. A. 2015.
Enantiomers of 2-buty l7Z-dodecenoate are sex attractants for males of Adscita mannii (Lederer, 1853), Adscita geryon (Hübner, 1813) and Jordanita notata (Zeller, 1847) (Lepidoptera : Zygaenidae Procridinae) in Italy. Nota lepi. 38 (2), 2015 : 161-169. 2 illustr. photogr. coul, 3 cartes coul. DOI: 10.3897/nl.38.6312.
Deux énantiomères du 2-butyl 7Z-dodecenoate, identifiés dans des extraits naturels des glandes à phéromones d’un Procridinae asiatique (Illiberis rotundata), utilisés seuls ou mélange se sont révélés attractifs vis-à-vis de 3 espèces de Procridinae lors d’une campagne de recherches dans diverses localités d’Italie.

ZAGROBELNY M., SIMONSEN H. T., OLSEN C. E., BAK S. & MOLLER B. L. 2015.
Volatiles from the burnet moth Zygaena filipendulae (Lepidoptera) and associated flowers, and their involvement in mating communication. Physiological Entomology, 40 (4), 2015 : 284-295. Illustr. coul. et noir et blanc. DOI: 10.1111/phen.12113.
Poursuivant ses études sur les interactions plante-animal avec son équipe de Copenhague, Mika Zagrobelny étudie dans cet article les interactions entre émissions d’acide cyanhydrique, d’acétone et de 2-butanone (résultant de la dégradation des glucosides cyanogéniques linamarine et lotaustraline) et phéromones participant aux épisodes de parade nuptiale et d’accouplement. Les molécules volatiles émises par les fleurs-supports lors des périodes d’attraction sexuelle sont également analysées. Différentes hypothèses sont tirées de ces mesures aux différents stades de l’insecte parmi lesquelles il apparait que le rôle défensif et protecteur des glucosides cyanogéniques et leurs produits de dégradation volatiles vis à vis des prédateurs n’est que secondaire par rapport au rôle de communication sexuelle entre partenaires lors des préludes conduisant à l’accouplement.

TREMEWAN W. G. 2015.
The Mendelian genetics of the two larval morphs of Zygaena (Mesembrynus) corsica Boisduval [1828] (Lepidoptera : Zygaenidae, Zygaeninae). Entomologist’s Gazette, 66 : 207-215, 16 illustr. photogr. coul.
A la suite d’une visite dans les deux îles tyrrhéniennes de Sardaigne et de Corse dans le but d’étudier les populations respectives de Zygaena corsica, l’auteur conduisit diverses expériences d’élevage de chenilles de populations d’origine d’une part et de résultats d’hybridation d’autre part. Les différences de phénotype des chenilles de Sardaigne et de Corse déjà connues antérieurement (présence d’une bande subspiraculaire de couleur pourpre pour les populations sardes alors qu’elle se présente sous diverses teintes de gris chez les populations corses) sont confirmées. La coloration pourpre de cette bande s’avère être un caractère dominant par opposition au caractère récessif de la teinte grise selon les lois classiques de génétique mendélienne. Les différences observées dans l’habitus des imagos des deux îles ajoutées aux différences confirmées sur les larves ainsi que des comportements éthologiques distincts relevés chez les chenilles en captivité amènent l’auteur à reconsidérer sa position établie dans "A systematic Catalogue of the Zygaeninae" pour réinstituer Zygaena corsica sardiniensis comme sous-espèce valide pour les populations de Sardaigne.

HAERINGER P. & HÉRÈS A. 2015.
Z. hilaris ab. bicolor Oberthür, 1896, observée dans le Haut-Diois (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 27 (1), 2015 : 29-33, 4 illustr. photogr. coul.
C’est en juillet 2014 qu’une belle forme aberrante de Zygaena hilaris rattachée à la rare forme bicolor (avec la majeure partie des motifs noirs des ailes antérieures remplacés par l’envahissement d’une teinte blanc crème) s’est laissé surprendre et photographier par le premier auteur. Cette forme serait inédite pour le département de la Drôme.

LANTZ M.-A. & KINDT E. 2015.
Observations complémentaires de Zygaena ephialtes peucedani (Esper, 1780) en Seine-Saint-Denis et en limite occidentale de la Seine-et-Marne (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 27 (1), 2015 : 3-10, 5 illustr. photogr. coul, 1 carte coul.
Des (re)découvertes récentes de Z. ephialtes dans les départements limitrophes de Paris ont conduit les auteurs à affiner les caractéristiques des biotopes anciens et actuels où l’espèce a été observée et à établir diverses comparaisons avec une autre zygène présente dans la région Zygaena filipendulae.

THÔMÉ C. 2014.
Découverte de Zygaena cynarae (Esper) dans les Hautes-Alpes et description d’une nouvelle sous-espèce (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 26 (8), 2015 : 498-502, 4 illustr. photogr. coul.
Où l’on apprend qu’entre les populations grenobloises et celles de la Provence, Zygaena cynarae est également présente dans l’extrême sud-est du département des Hautes-Alpes. L’auteur-découvreur de cette trouvaille décrit cette population et lui attribue le nom de josettae ssp nov.

HÉRÈS A. 2014.
Zygaena cynarae (Esper, 1789) dans le massif des Baronnies (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 26 (8), 2015 : 503-507, 6 illustr. photogr. coul.
Suite à la découverte l’année précédente de populations de Z. cynarae dans les Hautes-Alpes, l’auteur a observé l’espèce dans des localités un peu plus occidentales dans le département de la Drôme. L’examen des individus de ces colonies de la partie orientale du massif des Baronnies conduit l’auteur à remettre en cause la validité de la ssp. josettae du fait de la proximité de l’habitus des exemplaires de la ssp. goberti.

HÉRÈS A. 2014.
Zygaena ephialtes f. coronillae Esper et f. pseudocoronillae Holik dans les Baronnies (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 26 (8), 2015 : 477-483, 14 illustr. photogr. coul.
Observations le même jour des rares formes génétiques coronillae (jaune) et pseudocoronillae (orange) au sein d’une population de type ephialtoïde du massif des Baronnies (Drôme). Compte tenu de la très faible probabilité de rencontrer ces formes dans la nature, il apparaît que la richesse génétique des populations des Baronnies de cette espèce devrait être particulièrement élevée.

TARRIER M. R. & ANDRÉ J.-M. 2014.
Cinq nouvelles sous-espèces de Zygènes en limites géonémiques méridionales (Anti-Atlas marocain) (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 26 (7), 2015 : 387-398, 20 illustr. photogr. coul.
Descriptions de cinq sous-espèces des taxons Zygaena felix, Z. maroccana (2 ssp.), Z. lucasi et Z. orana habitant les confins du Sahara marocain.

DÉTRÉE J. 2014.
L’utilisation des talus ferroviaires comme habitats de substitution par certains Lépidoptères : cas de Zygaena ephialtes (L., 1767) (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 26 (3), 2013 : 159-166, 3 illustr. photogr. coul, 1 carte coul.
A l’instar de son adaptation aux talus autoroutiers et aux anciens terrils miniers, l’espèce Zygaena ephialtes se montre capable également de coloniser de façon opportuniste certains talus ferroviaires de l’Ile de France susceptibles de constituer des couloirs de peuplement ouverts pour peu que la plante-hôte Securigera varia s’y soit installée.

ESSAYAN R., JUGAN D., & VONOT C. 2014.
Météorologie et Papillons diurnes : l’année entomologique 2013 dans le centre-est de la France (Bourgogne et Franche-Comté). Alexanor, 26 (3), 2013 : 135-149, 18 illustr. photogr. coul.
Au fil de l’année 2013, millésime au printemps notablement frais et pluvieux, les auteurs font part des retards d’éclosion et des baisses d’effectifs des papillons diurnes de ces deux régions. Et plus encore que les rhopalocères, ce sont les Zygaenidae et plus particulièrement les Procridinae qui ont montré le recul le plus net.

LUQUET G. Ch. 2014.
A propos d’un curieux exemplaire mâle de Zygaena viciae (D. & S., 1775), recueilli dans le département du Jura (Lepidoptera Zygaenidae Zygaeninae). Alexanor, 26 (2), 2013 : 67-70, 4 illustr. photogr. coul.
Relation de la capture et de la démarche d’identification d’une zygène d’habitus singulier. Le coup d’œil de certains et la préparation des genitalia d’autre part aboutirent en fin de compte à la détermination de Z. viciae.

HOFMANN A. 2011.
Zur Präimaginalbiologie afghanischer Rotwidderchen-Arten : Zygaena hindukuschi Koch, 1937 – Freilandbeobachtungen, Zuchtergebnisse und Beschreibung einer neuen Unterart vom Kuh-e Paghman (Lepidoptera : Zygaenidae). Entomologische Zeitschrift, 121 (6), 2011 : 271-279, 45 illustr. photogr. coul.
Les premiers états de Zygaena hindukuschi et ses biotopes de la vallée de la Shava (vallée du Panshir occidental) sont décrits. En introduction sont discutées l’origine et les relations entre espèces de haute altitude du sous-genre Mesembrynus dans la région Irano-Afghane. L’apparition possible d’hybrides dans les zones de contact avec Z. rubricollis est notée. Un essai d’accouplement avec Z. speciosa de la partie centrale de du massif de l’Elbourz (Iran) a réussi à donner naissance à des individus de phénotype intermédiaire en génération F1 (Z. hybr. specikuschi). Pour la première fois, Z. hindukuschi est signalée d’une zone en dehors du massif de l’Hindu Kush. La population du Kuh-e Paghman (à l’ouest de Kaboul), l’un des massifs les plus orientaux de la chaîne du Koh-i Baba) y est décrite sous le nom de Z. hindukuschi paghmani ssp. nov.

HOFMANN A. 2009.
Zur Präimaginalbiologie afghanischer Rotwidderchen-Arten : Zygaena rubricollis Hampson, 1900 (Lepidoptera : Zygaenidae). Entomologische Zeitschrift, 119 (4), 2009 : 161-166, 16 illustr. photogr. coul.
Pour la première fois dans cet article sont fournies des informations sur les premiers états d’une espèce de zygène d’Afghanistan. Il s’agit de Zygaena rubricollis dont les larves matures des populations du Band-i Amir et de la région de Kaboul sont comparées et décrites. Deux espèces d’Apiaceae sont déterminées comme plantes-hôtes des chenilles. Dans la vallée du Panshir, Zygaena rubricollis et son espèce la plus proche Z. hindukuschi ont été découvertes en cohabitation pour la première fois.

HOFMANN A. 2008.
Zum gegenwärtigen Stand der Erforschung der Zygaena-Fauna Afghanistans (Lepidoptera : Zygaenidae). Entomologische Zeitschrift, 118 (6), 2008 : 249-255, 17 illustr. photogr. coul.
Un aperçu historique des investigations faunistiques du genre Zygaena en Afghanistan est présenté. Dix espèces distinctes y sont répertoriées dont quatre sont endémiques (Z. wyatti, Z. halima, Z. hindukuschi, Z. storaiae). Si leur distribution dans la chaîne de l’Hindu Kush est convenablement documentée, les zones centrales et surtout occidentales du pays n’ont été que très peu explorées. Et rien n’est connu de la biologie des états préimaginaux de la moindre zygène d’Afghanistan.

 

Revue de presse 2013-2014

Revue de presse 2012-2013

Revue de presse 2011-2012

 


Aglaope infausta

 

Les cartes, les données et les photographies ne doivent pas être publiées sans l'autorisation du GIRAZ ou de leurs auteurs
Mentions légales